Cosmopolitain

Cosmopolitain

Se consomme frais en apéritif ou en soirée (22°)

Technique :

Au Shaker

Type de verre :

Verre à Cocktail

Décoration :

  • 1 Zeste d’ Orange

Ingrédients :

  • 1 cl de jus de Citron jaune
  • 2 cl Cointreau
  • 4 cl de Vodka
  • 3cl de Jus de Cranberry

Elaboration :

  1. Rafraîchissez votre verre en le remplissant de glaçons.
  2. Remplissez au 2/3 de glaçons, la grande timbale du shaker.
  3. Versez dans la petite timbale du shaker, tous les ingrédients composant le cocktail en respectant les quantités de la recette.
  4. Avec l’aide de la passoire à glaçons maintenez les glaçons dans la grande timbale, puis retournez celle-ci et égouttez l’eau résiduelle des glaçons.
  5. Fermez le shaker et secouer vivement pendant 6 à 10 secondes.
  6. Videz le verre des glaçons et égouttez l’excédent d’eau.
  7. Versez le mélange dans le verre en le filtrant avec l’aide de la passoire à glaçons.

Histoire :

Un grand classique des soirées mondaines souvent appelé par son nom abrégé : “Cosmo” et à tort “Cosmopolitain”, comme il n’est pas rare de le trouver en France.

Personne n’a pris le soin de mémorer qui a été le premier à concevoir ce mélange. On sait qu’il a été inventé en 1958, à l’époque où beaucoup de personnes commandaient des Martini juste pour être vues avec un verre à Martini à la main.

Vers 1970, le bar était un lieu fréquenté exclusivement par des hommes. La barmaid “Cheryl Cook” eut l’idée de changer le nom de “Stealth Martini” en “Cosmopolitan”. Le succès de la réapparition de ce cocktail a aidé à la dissolution de l’image “macho” du bar en instaurant la mode des “Girl drinks” (boissons pour filles). Vers 1985, John Caine, propriétaire du “Café mars” à San Francisco, a été le champion incontesté de la cote grandissante en plaçant le “Cosmopolitan” en tête de la carte de son bar.

Le Cosmopolitan est donc vite devenu un cocktail incontournable sur la côte-Est des USA. La popularité a rapidement parcouru la Nouvelle Angleterre jusqu’à New York et puis à travers tous les Etats-Unis.

Aujourd’hui beaucoup de barmen snobent le Cosmopolitan en admettant qu’il manque de complexité, mais personne ne peut nier la popularité de ce cocktail car il a non seulement survécu, mais a prospéré. Pas seulement grâce à sa couleur attrayante, sa vodka qui libère les saveurs agréables des fruits tout en étant à la fois âcres, acides et sucrés… mais surtout grâce à son nom. Personne ne se sent idiot en le commandant, il force le respect car il est à lui tout seul un nouveau pedigree, il est cosmopolite.

L’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Cocktails associés